Le choix de Théodore

Bonjour à tous,

En milieu d’année dernière, j’ai participé à un AT dont le thème était de retravailler un texte à sa sauce en gardant les éléments fondamentaux. Je n’ai plus le texte initial mais dans les grandes lignes, il fallait un manteau, une vieille dame, un lampadaire, un homme, des lunettes…

J’ai soumis 3 textes qui n’ont pas été retenus.

tenor.gif

 

Du coup, au lieu de les laisser mourir dans mon PC, je vous les partage ici (au moins pur deux d’entre eux, le dernier ayant été recyclé :)).

Voici le texte. Bonne lecture. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez

 

Théodore arriva sur le quai d’embarquement pour le royaume de CastleForEver. Pour la dixième fois depuis le début de la matinée, il vérifia le contenu de son baluchon : une couronne à paillette, une carotte qui donne un joli teint, une fleur pour apprendre à chanter, trois robes de bal de secours… Il n’avait rien oublié pour la foire.

 

            Il aperçut alors une vieille femme en train de parler avec un lampadaire cassé. Pas de doute, c’était une fée ou une marraine ou une simplement une gentille mamie.

Il farfouilla dans son sac et trouva l’article idéal pour cette grand-mère. Il s’approcha d’elle. En grande discussion, elle ne l’entendit pas.

— Tu ne dois pas désespérer.  disait-elle. Les contes de fée finissent toujours bien. Tu dois juste attendre qu’un gentil auteur écrive ton histoire et fasse sortir ton âme de ce lampadaire.

Théodore se racla la gorge.

— Moi je ne peux rien faire pour toi, poursuivait-elle. Je n’ai pas de licence es « lampadaire ». Tu ne voudrais pas que je te transforme en moustique par inadvertance quand même ?

 

            Théodore secoua un peu la vieille dame qui en perdit ses binocles et remarqua sa présence.

— Voyons jeune homme, où avez-vous été élevé ? Dans un cachot ? On ne bouscule pas les gens comme ça !

Théo se sentit soudain mal à l’aise.

— Désolée madame. Je me présente, Théodore GrandMiroir, commercial chez PrincessBazar. En vous voyant, j’ai tout de suite su qu’il manquait un petit quelque chose pour parfaire votre tenue.

— Merci, mon jeune ami, mais je ne suis pas une princesse et toute ces fanfreluches ne me siéront guère. 

— Attendez ! Regardez au moins ce que j’ai à vous proposer. 

Il sortit de son sac une robe de chambre à fleurs bleues.

— Qu’en pensez-vous ? Elle est superbe n’est-il pas ? Essayez là ! Elle va vous aller à ravir.

– C’est vrai qu’elle a du charme et qu’elle est parfaitement à ma taille. Mais, non merci.

Elle rendit la robe de chambre à Théodore qui s’effondra sur un banc en pleurant.

 

— Je savais que je n’étais pas fait pour ce travail. Papa veut que je reprenne l’affaire familiale mais moi je souhaite devenir un prince ou un chevalier ou un héros, pas un marchand. 

La vieille dame lui tapota gentiment le dos. 

— Je suis désolée mon grand, je ne peux rien faire pour toi. Je n’ai qu’un diplôme de la catégorie : « Princesse attaquée par un lion à deux têtes ». Je n’ai le droit d’utiliser mes pouvoirs que dans ce cas précis. As-tu déjà discuté avec ton père de tes souhaits ?

— Pas vraiment non, il m’a envoyé à l’académie des marchands ambulants. Je ne voulais pas le décevoir, du coup, je n’ai rien dit.

— Moi si j’étais toi, j’irai à la foire et en rentrant chez moi, je parlerai à mon père du métier qui me rendrait vraiment heureux. 

— Pensez-vous qu’il acceptera ?

— Si tu ne lui en parles pas, tu ne le sauras jamais. Et tu as raison, tu n’es pas très doué en tant que marchand, mais je vois en toi un coeur pur. Tu feras des merveilles dans les combats contre les dragons, parole de Dame Constance.

— Merci de votre conseil, mon carrosse vient d’arriver. Je vais devoir y aller. 

Il se leva
.

— Petit ! Attends 2 minutes. Donnes moi la robe de chambre.

Surpris Théodore lui tendit le vêtement.

— Vous voulez l’acheter finalement ?

— Non, mais une petite entorse au règlement n’a jamais fait de mal à personne. 

D’un coup de baguette magique, elle transforma la robe de chambre en une magnifique cape noire et violette.

— C’est un cadeau pour toi, pour les soirs d’hiver, quand tu seras sur les routes en quête d’aventures.

 

            Théodore regarda la cape, plein d’espoir en l’avenir. Il voulut remercier la vieille dame mais elle avait disparue.

 

Publicités

7 commentaires

  1. Coucou. Je le trouve plutôt amusant ce texte, décalé comme j’aime. Le thème du choix d’orientation professionnelle transposé dans un univers de conte de fée est une bonne idée. On aurait envie que ce soit un peu plus long peut-être… Mais c’est mignon.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu ton texte qui est très marrant et bien fait dans le côté « conte de fée moderne » ! J’ai apprécié le ton et les dialogues. J’ai aussi participé à cet at et je ne sais pas pourquoi ton texte n’a pas été choisi mais je pense que la raison pourrait être que tu as rajouté beaucoup d’éléments qui n’étaient pas dans le texte d’origine (un peu trop pour une « variation à la Queneau »). En dehors de la contrainte de l’at, ton texte me semble bien et en l’allongeant un peu, il pourrait sans doute gagner d’autres at ou concours !

    Courage et ne désespère pas ! Les choix d’at sont subjectifs, cela dépend beaucoup de leurs attentes et cela ne signifie pas que ton texte n’a pas été apprécié ou qu’il n’est pas intéressant !

    On peut lire ta seconde variation ? Je l’ai pas vue dans cet article.

    Belle journée à toi chère auteure !

    Mélodie

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour Mélodie,
      Merci pour ce message d’encouragement. J’ai été un déçue sur le coup, comme toujours lorsqu’un texte n’est pas retenu à un at, mais j’ai eu d’autres réponses ensuite qui ont compensées :). Je le garde effectivement en réserve pour le jour où un AT dans lequel mon texte re-travaillé pourrait convenir.

      Et toi ton texte a été retenu ? Tu avais choisi quelle variation ?

      Pour le second texte, je le mets sur le blog demain.

      Je te souhaite une très bonne journée

      Aurore

      J'aime

      • Oui, on est toujours déçu sur le moment c’est normal ! Tu as eu des réponses qui ont compensées ? Tu annonceras ça sur le blog ?

        Oui, mon texte a été retenu, j’avais choisi une variation métaphorique ! Tu pourras la lire dans le recueil publié quand il sortira si tu as envie 😉

        J’attends ton second texte avec impatience alors !

        Mélodie

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s