PAI : [Romance] :La Citadelle des monstres

Bonjour à tous,

C’est avec un peu d’émotion que je rédige ce soir ma première chronique dans le cadre du Prix des Auteurs Inconnus dans la catégorie Romance.

Pour plus d’informations sur ce prix, n’hésitez pas à visiter le site.

40610446_10156785405452376_4991262454815129600_n

 

Pour cette première chronique, je vous présente le tome 1 de la Citadelle des monstres : le Pacte d’Hécate, de Laura Black aux éditions Sharon Kena

Citadelle

 

Auteur : Laura Black

Editeur : Sharon Kena

Sortie : le 17/10/2017

Page facebook de l’auteur : https://www.facebook.com/lauraBlackauteure/
Site de l’auteur : http://www.laura-black.fr/
Maison d’édition : https://www.leseditionssharonkena.com/

4ème de couverture :

Romane et Iaël, amies d’enfance, ont créé leur entreprise dans l’organisation de mariages. Quand Iaël se casse la jambe, Romane se précipite à Lirelle, petit village breton, pour s’acquitter du contrat signé par son amie et organiser un mariage fastueux.

Rien de bien compliqué a priori pour la jeune femme qui travaille dans l’événementiel depuis cinq ans.

Sauf que Lirelle, citadelle enclavée, se révèle plus mystérieuse que prévu.

Que cachent en réalité les remparts qui isolent la ville du monde extérieur ? Pourquoi n’y a-t-il pas d’enfants dans les rues ? Pourquoi tout le monde paraît effrayé par le kiosque du jardin communal ? Qui est Rosaline, cette femme que tout le monde semble haïr depuis qu’elle a fui la citadelle trente ans plus tôt ?

Entre visions et mal-être inexplicable, Romane louvoie en eaux troubles, plus vulnérable que jamais quand elle réalise qu’elle n’est pas insensible au charme du fiancé… Un homme qui a tout du prédateur et lui apparaît parfois sous les traits d’un énorme loup…

Mon avis

Un peu de longueur

Le livre démarre bien, on suit Romane alors qu’elle découvre la citadelle et prépare le mariage. On se laisse emporter par la plume qui met en place les éléments du contexte. Puis après une quarantaine de pages, l’histoire s’enlise et a du mal à reprendre son souffle pendant un petit moment, puis un rebondissement a lieu et ça repart pour quelques pages. Le style de l’auteur facilite la lecture malgré les longueurs.

J’ai donc trouvé le roman inégal : des longueurs qui freinent le déroulement de l’intrigue et des passages où l’action est prenante et où les pages défilent sans problème.

Un style parfois lourd

Comme je le disais précédemment, le style est plutôt agréable. Cependant vers le milieu du roman, les pensées du personnage principal, retranscrites par l’auteur, sont parsemées de ma belle. J’avoue que cette utilisation de ma jolie, ma belle, m’a légèrement agacée.

Pour résumer, le style plutôt plaisant de l’auteur est entaché par endroit par des répétitions qui alourdissent le texte.

Où est la romance ?

J’avoue être restée sur ma faim avec cette lecture. Contrairement à une lecture habituelle où l’on peut se fier qu’à la 4ème de couverture, j’ai abordé ce roman en pensant que la romance en serait le fil conducteur, surtout qu’il débute avec la préparation d’un mariage. Sur ce plan, j’avoue avoir été déçue. Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’histoire d’amour, mais l’intrigue se déroule principalement autour de la citadelle et des événements qui se sont déroulés des années auparavant. La partie romance ne passe qu’au second plan et mon côté midinette a un peu été déçue :p.

Dans une autre catégorie (je ne dirai pas laquelle pour ne pas spoiler), je pense que ma lecture aurait été moins frustrante.

En résumé

Un roman qui se lit facilement malgré quelques répétitions et longueurs. En revanche, à ne pas lire pour découvrir seulement une romance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s